FrançaisEnglish繁體中文EspañolItalianoفارسیPortuguêsDeutsch

L’architecture peut-elle améliorer l’éducation dans les townships d’Afrique du Sud?

DSC_0796

Cet article est également disponible en: Anglais, Italien, Portugais, Allemand

« L’éducation est l’arme la plus puissante et peut contribuer à changer le monde » – Nelson Rohlihlala Mandela

Puisque l’architecture est destinée à servir nos vies et à en être l’extension, mettons-nous à la disposition des élèves le type d’espaces à même de les inspirer, de les motiver et de les faire grandir? La Fondation MAL a confié au cabinet d’architectes Architects of Justice (AOJ), installé à Johannesbourg, la tâche de concevoir une bibliothèque d’envergure internationale pour l’école primaire MC Weiler à Alexandra, Johannesbourg. L’idée est que ce prototype puisse être utilisé pour d’autres bibliothèques scolaires à travers le pays.

Le cahier des charges initial pour cette bibliothèque incluait un inventaire des espaces requis, parmi lesquels se trouvaient un espace pour les livres y compris audios, un espace de travail, un centre multimédia, des espaces intérieurs et extérieurs, ainsi que des espaces de repos où les élèves pourraient se retirer pour lire – le tout en proposant des espaces intéressants et stimulants pour les enfants. Tout ceci est typique pour ce type d’édifices, mais s’avéra difficile à mettre en œuvre compte tenu du budget disponible pour ce projet.

South Africa 2

AOJ décida de revenir à la case départ et de planter une nouvelle Graine [SEED], une Graine [SEED] qui allait devenir emblématique au sein du township dans lequel elle se trouvait, et plus largement au sein du paysage bâti sud-africain. La solution? Une structure semi-permanente dans la cour de l’école, qui permet de re-penser le modèle traditionnel des bibliothèques et d’insuffler une énergie et animation nouvelles au discours des écoles et bibliothèques sud-africaines – une éclosion de savoir, un « Dispositif Educatif Supplémentaire et Prolongé » [Supplementary Extended Education Device ou SEED].

Cette Graine [SEED] remplit toutes les fonctions de base d’une bibliothèque, par exemple en tant qu’endroit où se cultiver, faire ses devoirs ou lire, mais elle questionne la forme traditionnellement associée à celles-ci. AOJ décrivent leur édifice comme « un exemple d’espace intéressant, stimulant, qui emmagasine des savoirs mais aussi, à travers l’usage des couleurs, formes, lumières et espaces en extérieur, crée une expérience propre à inspirer les usagers ».

La structure repose sur deux conteneurs empilés perpendiculairement de manière à former un plan cruciforme. Le rez-de-chaussée accueille les livres tandis que l’étage supérieur est dédié aux salles de lecture et de travail, ainsi qu’à des espaces de lecture en plein air accessibles par une terrasse jouant également le role de scène pour les rassemblements scolaires.

South Africa 3

Couleurs lumineuses et vives et méthodes de construction visuelle participent d’une esthétique fascinante et unique. Le batiment coloré émerge au milieu des salles de classe alentours et est immediatement repérable pour qui entre dans l’école, semblable à un paon orgueilleux montrant ses plumes. De longues fenêtres étroites transpercent le conteneur et laissent entrevoir la cour ainsi que la ville au-delà.

Les conteneurs ont été choisis en raison de l’aisance avec laquelle ils peuvent être transportés ainsi que pour leurs propriétés durables et écologiques, grâce à leur isolation thermique réaménagée, leur ventilation transversale et leur système de climatisation passif permettant de maintenir les températures intérieures. Grâce à son procédé de construction modulaire, la bibliothèque peut être montée en quatre mois seulement, ce qui permettra à la Graine [SEED] d’être plantée aisément, rapidement et efficacement ailleurs dans le futur.

L’édifice fait bien davantage que stocker des livres. Il interpelle, il appelle à la conversation, il a quelque chose à dire, il crée des connections entre intérieur et extérieur, ré-interprète le cahier des charge originel et se différencie de par les solutions innovantes qu’il propose. Sa récente obtention d’un prix reçu aux Loeries ainsi que celle du prix du Gauteng Institute for Architects l’an passé ne fait que confirmer ce succès.

South Africa 4

Les Architects of Justice ont developpé un prototype dynamique et audacieux. Il leur manque désormais d’enthousiastes sponsors pour pouvoir déployer ce prototype à travers le pays. Un parrainage qui vaut le coup, selon moi, puisqu’il s’agit d’éduquer et d’animer les esprits des enfants d’Afrique du Sud à travers une structure exemplaire et remarquable, tout en assurant créativité et durabilité. Espérons que nous puissions poursuivre notre soutien pour une architecture louable et novatrice dans le cadre de notre héritage pour les générations futures, et que nous puissions porter un regard avant-gardiste sur nos espaces éducatifs.

South Africa 5

Par Shaakira Chohan de Future Cape Town

Images via Shaakira Chohan

Traduit de l’anglais par Elsa Burzynski