FrançaisEnglish繁體中文EspañolItalianoفارسیPortuguêsDeutsch

Les gouvernements d’Asie du sud-est se rallient aux médias électroniques et s’engagent auprès des citoyens

3170372671_85a00fe4a7_z

Cet article est également disponible en: Anglais, Chinois traditionnel

De Mong Palatino chez Global Voices

Les gouvernements d’Asie du sud-est viennent de maximiser leur espace internet en établissant des profils de médias sociaux, des portails de guichets uniques et des outils transparents pour s’engager en ligne avec les citoyens. Dans cet article, nous allons faire le tour de plusieurs services dans la région, en commençant avec l’Indonésie, qui a récemment lancé le portail Satu Layanan (guichet unique). Le site procure de l’information et des annonces de services publics vitaux de 50 agences gouvernementales. Iqbal Farabi traduit la mission officielle du site :

Satu Layanan vise à répondre au besoin de la population d’avoir une source d’information fiable sur les services gouvernementaux et d’usage quotidien.

…le portail n’a pas l’intention de remplacer les services en ligne de chaque agence. Il sert simplement à rejoindre chacun des services qui demeure au sein des agences. À l’avenir, Satu Layanan espère engager les citoyens ordinaires à également contribuer sur le site.

En tant qu’indonésien, je tends à penser que le plupart des agences gouvernementales performent pauvrement quant au service public. Et c’est l’un des objectifs du président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono, de conduire une réforme bureaucratique depuis ses deux termes au pouvoir. Grâce à l’internet, ce remue-ménage se produit maintenant avec plusieurs services – comme celui du renouvellement du permis de conduire – qui sont devenus disponibles en ligne.

Selon Iqbal, Open Government Indonesia va développer deux autres applications web, appelées Satu Pemerintah (un gouvernement) et Satu Peta (une carte).

Entre temps, dans le pays voisin de Malaisie, le premier ministre Najib Razak interagit avec les citoyens à travers le site web #1 de Malaisie:

La Malaisie a l’intention de procurer un forum libre de discussion des sujets qui sont les plus importants pour nous comme Nation. Cela donne une chance d’expression et d’exploration des nombreuses perspectives pour nos concitoyens.

J’espère que ce site pourra initier un dialogue ouvert et vital sur notre identité malaisienne, notre mission et notre avenir.

Les agences gouvernementales de Malaisie sont également présentes dans la sphère des médias sociaux. Mais un membre du parlement questionne l’usage de 1,8 millions RM (578 000 $US) pour le maintien de la page Facebook du Ministère du Tourisme :

Le Ministère du Tourisme a fait preuve de nouvelles accusations, lorsque le ministre a questionné pourquoi il a été dépensé 1,8 millions RM pour commencer et maintenir une page Facebook – un autre sur la liste de projets controversés. Anthony Loke (DAP-Rasah) a remis en question la décision d’investir autant d’argent alors que les médias sociaux peuvent être utilisés sans frais.

En se déplaçant au Singapour, le répertoire Government Social Media Directory identifie les nombreux programmes en ligne et les activités des ministères :

Ce répertoire est une ressource utile qui vous aide à chercher, découvrir et lire à propos du web 2.0 et d’autres initiatives de médias sociaux employés par les agences gouvernementales de Singapour. Cela inclut les pages Facebook, les chaines YouTube, les comptes Twitter, les photos sur Flickr et d’autres.

Cool Insider identifie plusieurs initiatives de médias sociaux du gouvernement. Le GovCamp de Singapour a été organisé en novembre dernier pour étudier et promouvoir l’interaction de citoyens avec le gouvernement à travers l’usage de la technologie:

GovCamp Singapour vise à positionner le gouvernement comme une plateforme qui engage les secteurs clé du pays à se rallier en une conférence et à collaborer ensemble sur les façons d’améliorer l’engagement des citoyens et des services en utilisant la technologie.

Un autre membre du Open Government Partnership sont les Philippines. Le portail du gouvernement sur le budget encourage les citoyens à soumettre des demandes et des suggestions:

En ligne avec le désir de l’administration Aquino d’afficher une fiscalité transparente, une imputabilité, et l’engagement des citoyens, le Portail du citoyen est un moyen pour le public de s’informer sur le budget national. Avez-vous des photos et des vidéos des programmes et des activités dans votre région ? Soumettez-les en cliquant sur le bouton ci-dessous. Rendez vos leaders imputables !!

Au cours des derniers mois, le gouvernement a promu l’usage de noms spécifiques lorsqu’on engage les citoyens dans les discussions en ligne sur divers enjeux sociaux. Par exemple, #lubak2normal est utilisé pour exposer les bonnes et moins bonnes routes dans le pays. Netizens a utilisé #salamatjesse pour faire le deuil d’un ministre du gouvernement qui lui était cher. Le gouvernement a annoncé l’usage des termes unifiés #walangpasok pour veiller sur les suspensions des classes pendant les pluies fortes et les typhons. Récemment, #phtrenchquake était utilisé pour mettre à jour l’information sur la situation des séismes dans la partie sud du pays.

Ailleurs dans le Timor de l’Est, le gouvernement a créé Timor Transparency Portal qui donne accès aux dépenses de l’État et des transactions du budget, à l’aide financière et aux résultats du gouvernement.

Le Government Results Portal est un site web qui veut publier une information pertinente pour les cibles les plus importantes du gouvernement, les projets et les programmes. Cela fait partie d’une campagne vouée à une image de transparence.

Finalement, le portail de Timor-Leste eProcurement Portal vise à améliorer la transparence et l’imputabilité. Le site « permet aux citoyens, au donateurs, aux ONG et à la presse, de rechercher et d’analyser de l’information reliée aux biens, aux services et aux travaux procurés par le gouvernement ».

Image via edwin.11

Traduit de l’anglais par Felicia Todor.